Salutations les Nocturnes, 

Allez, continuons de faire un peu de bruit à la taverne ! 

Extrait d'ambiance de champ de bataille, mais aussi de complicité/rivalité entre Zorak, le demi-orc paladin et son ami nain, Flofgher le Haut-Clerc de la Sainte Armée.


*

Le clerc cachait difficilement son soulagement à la vue de son vieil ami. Aucune once supplémentaire de gratitude n’émana de sa barbe cuivrée rougeoyant de sueur et de sang. Les deux compères étaient en compte depuis longtemps. Seulement, face à la horde d’adversaires dégueulant en leur direction, Flofgher fit un constat quelque peu amer : les fracas de l’épée du demi-orc rivalisaient sans mal avec ses incantations mystiques, pourtant emplies de lumière. Et au moins, après des heures de combat, le colosse aux crocs bien acérés ne semblait pas souffrir d’une atroce migraine, comme celle qui lui vrillait les tempes en ce moment…

 
« Toujours prêt à en découdre, hein, Zorak ? » lui lança-t-il pourtant en guise de défi.

 

Le paladin répondit d’un sourire féroce. De toute évidence, en joignant leurs forces, ils pourraient regagner du terrain, et offrir au moins une issue à leurs camarades en difficulté, fut-ce t-elle aussi éphémère qu’un flocon de neige échouant dans une forge de Thunderbold. Ephémère comme l’était la vie de ses lointains cousins à Azangril, mais il ignorait encore tout de cette tragique histoire…

 

*

Stupéfait, le Haut Clerc fixait la scène surnaturelle et complètement épouvantable qui se déroulait face à lui. Ses sens de haut dignitaire de la Lumière lui avaient permis de repérer un cercle magique. Le même genre de rituel qui avait changé quelques camarades d’infortune en torches enflammées hurlant de douleur. Seulement, cette fois-ci la figure mortifère cernait l’ombre de Zorak. Sans trop se laisser d’espace pour les longues réflexions, Flofgher avait hurlé à pleins poumons, avant de se ruer en direction de son ami. Une vive douleur coupa brusquement son souffle rauque, ainsi que sa course. Dans un sursaut d’acharnement, dont seuls les nains des montagnes ont le secret, il continuait de ramper, même avec le flanc perforé par deux carreaux d’arbalète, faisant fi du flot de sang arrivant en sa gorge, il continuait d’interpeller Zorak à quelques mètres de là. 

*

Bonus du jour : La splendide illustration de Flofgher, fraîchement colorisée par l'ami Président Touffe-Touffe
(page facebook : https://www.facebook.com/PresidentTouffeTouffe/). 
Au total, il y a une série de 4 illustrations, qui serviront d'illustrations et d'ex-libris au recueil. 


Final 2 - signe