Salutations, les Nocturnes ! 

Comme promis, un nouvel extrait des Chroniques. J'ai profité de ces derniers jours pour bien avancer. Avec un peu de chance, la première version complète de Dawn of Dwarves sera terminée dans la quinzaine. J'aime assez la tournure de ce texte. J'ai hâte de vous le présenter dans son intégralité ! 

En attendant, passons aux présentations informelles entre deux des protagonistes.

L'extrait se passe au moment où Thoradrimm Bouclegivre entreprend de dérober ce qu'il pense être un artefact magique... à la barbe-même de Flofgher, le Haut Clerc, encore bien abîmé par de récents combats.  

Sauf si je change d'avis, ce sera le dernier extrait de la nouvelle en cours... :) 


*

La magie irradiant les lieux était particulièrement puissante depuis la tombée de la nuit. Thoradrimm considérait cela comme un remarquable coup de destin. Le collier de ce nain des montagnes en était forcément la source. Mêlant ses doigts tremblants à ce chaos cuivré et hirsute, il pensait simplement à son objectif. Venger les siens, sauver ce qui peut encore l’être, et détruire les elfes. D’un coup sec, il s’empara du collier. En guise de réaction, la gemme emprunt de l’énergie du clerc émit une brève lueur. Bien que furtive et blafarde, rapidement étouffée par l’aura d’arcane qui enveloppait son nouveau propriétaire, elle suffit à livrer les traits de celui qui venait d’être aussi lâchement dépouillé. La lumière dans les ténèbres de son âme torturée. Ce visage… Oui, ce visage lui était familier. Gravée en sa mémoire comme sur chaque pierre de ce lac maudit qu’il avait emplies de runes rageuses, comme les épitaphes qu’il avait promis au repos de ses proches. A Azangril. C’était lui ! Bouleversé, Thoradrimm perdit la notion-même de son geste cupide. Tandis que son regard ne pouvait quitter celui complètement clos et perdu dans la pénombre, les pensées se consumaient en son esprit. Peut-être que la présence du Haut Clerc n’était pas fortuite. Peut-être qu’il avait mené la Sainte Armée de l’Ouest jusque ici pour sauver les nains d’Azangril. Pour le sauver, lui. A ce moment, rien n’aurait pu captiver davantage son attention que cette figure fiévreusement endormie, juste à portée de ses paumes. Pas même la corruption la plus séduisante dont étaient capable les entités des cercles démoniques. Quelque chose de plus puissant venait de se forger en sa poitrine. Quelque chose de pur, loin de ce magma aveuglant pétri de haine et de remords qui le possédait auparavant. Malheureusement pour le jeune nain en émoi oubliant toute prudence, le réveil fut brutal. Du moins tout autant que le fut celui de Flofgher, découvrant un inconnu à quelques centimètres de ses lèvres tenant dans une paume plus que coupable, son précieux joyau de Thunderbold. 

*

Bonus : Musique d'inspiration...